Citation du jour :   Quand il pleut à la Saint-Philippe, le pauvre n'a pas besoin du riche   
Radar de pluie
   
 
Satellite

Phase de lune

La Lune

Actu météo

Pub

Petit message personnel :
Mon ami démarre son entreprise, et je tenais à lui faire un peu de pub.
N'hésitez pas à visiter son site :

16h27fr.png

Calendrier
Connexion

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>

Visites

 74704 visiteurs

 7 visiteurs en ligne

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre

JANVIER 2003

Caractère dominant du mois

De la douceur en début de mois chargé en pluies, d’orages le 03 et d’averses le 04. L’hiver fait son entrée le 06 avec 5 cm de neige en plaine et 20 cm dans la Montagne Noire. La pluie prend le relais le 08 pour laisser place à un temps très froid mais sec. Nouvel épisode de pluie dans la nuit du 17 au 18.
Le temps redevient doux et faiblement pluvieux jusqu’au 29. La neige refait surface le 30 au soir et provoque la formation de congères, des Monts d’Alban aux Monts de Lacaune par vent de Nord-Ouest. La hauteur de neige dépasse largement les 20 cm sur le versant Nord de notre relief.​

  

Précipitations

Les précipitations ont donné plus que la moyenne, avec notamment 18 jours de pluie à Albi dont 3 jours de neige. Les deux premières décades sont restées équilibrées par rapport aux moyennes alors que la troisième décade fut particulièrement arrosée, donnant un surplus de 38% à Albi par rapport à la moyenne (1972-2001).

2003-01.png

    

Températures

A Albi, Il y eut deux petites périodes de très grande douceur, l’une du 01 au 4, l’autre du 19 au 22.La valeur maximale du mois a été atteinte le 2 avec 16.5°C.Entre deux, une période de temps froid, remarquable par sa durée du 10 au 18 avec pour valeur minimale –8.7°C le 13.

  

Insolation

Le soleil a brillé « normalement » avec 90,4 heures d’ensoleillement sur le mois pour une moyenne de 91.9 heures.
A noter « l’excédent de soleil » en deuxième décade de 68% par rapport à la moyenne (1972-2001).

  

Faits marquants

- Le vent de Nord-Ouest a soufflé du 22 au 31.Le vent le plus fort a soufflé à Dourgne le 22 à 90 km/h, d’Ouest-Sud-Ouest.
- Il a plu le plus aux Cammazes (133 mm) et le moins à Montels (60 mm).
- Il a fait le plus chaud à Burlats le 2 avec 19,7° C et le plus froid à Murat avec 23 jours sans dégel avec –11°C le 13.

   

Source : Météo France

   

   

   

FÉVRIER 2003

Caractère dominant du mois

Du 01 au 05 il neige sur le Tarn, souvent jusqu’à basse altitude. Cet épisode neigeux est suivi de trois jours secs avant de faibles pluies le 09. Du 10 au 16 il ne tombe rien puis la neige est de retour en montagne le 17. A partir du 18, l’Autan se met à souffler et ne nous quitte plus jusqu’en fin de mois. Il pleut de manière assez abondante dans le Sud du département. Ces pluies débordent en plaine le 20 et le 27.

  

Précipitations

Les précipitations sont inférieures à la moyenne d’environ 25%. Par contre il a neigé plus souvent qu’à l’habitude, avec par exemple trois jours de neige à Albi, pour une moyenne à 1.
Du 19 au 27 les précipitations sont soutenues aux versants Sud du relief.
Le 26 février il tombe 160 mm à Murat-sur-Vèbre.

2003-02.png

    

Températures

Ce mois de février est plutôt froid.
La température moyenne est de 4.9°C sur Albi, soit 2°C de moins que la température habituelle. Toujours sur Albi on relève 14 jours de gel, proche du record qui est de 16 jours.
C’est à Lacaune que la température la plus froide a été enregistrée avec –10.2°C le 18. C’est à Burlats que le maximum du mois a été mesuré avec 19.1°C le 28.

  

Insolation

La durée d’insolation, mesurée sur Albi, n’atteint que 84 % de la valeur moyenne. La première décade est normale et c’est la deuxième qui est la moins ensoleillée avec à peine 70 % de la valeur habituelle.

  

Faits marquants

- Le fait le plus marquant de ce mois est le vent d’Autan qui souffle avec violence dans le Sud du département entre le 18 et le 28. Les journées du 19, 24, 25 et 26 sont les plus ventées avec des rafales à plus de 120 km/h à Castres et Dourgne. La valeur la plus forte est mesurée le 19 à Dourgne avec 125 km/h.

   

Source : Météo France

   

   

   

MARS 2003

Caractère dominant du mois

Après quelques jours perturbés et pluvieux, une longue période sèche et ensoleillée s’installe sur le département. Les nuits sont alors froides avec de nombreuses gelées matinales. En fin de mois quelques averses orageuses apportent un peu de pluie le 31. Il en résulte un mois très sec, très ensoleillé avec des journées très douces.

  

Précipitations

Les précipitations sont largement inférieures à la moyenne d’environ 50% avec en plaine les 25 derniers jours souvent secs.
Du 27 au 31 les précipitations sont faibles aux versants Sud du relief malgré un peu de vent marin.
La quasi totalité des pluies du mois tombent les 1,2,3 puis 5 et 6.

2003-03.png

    

Températures

Les longues nuits étoilées ont maintenu des températures nocturnes plutôt fraîches du 7 au 21 mais le vent d’Autan et les nuages apportent beaucoup de douceur début en en fin de mois. En journée, le soleil fait grimper le mercure avec des températures supérieures à un mois d’avril normal.

  

Insolation

La durée d’insolation, mesurée sur Albi, est de 50% supérieure à la moyenne. C’est le deuxième mois de mars le plus ensoleillé depuis 1976 après mars 1997. Après un début de mois plutôt nuageux du 1 au 6, le soleil s’installe durant une vingtaine de jour avec une moyenne de plus de 10 heures de soleil par jour du 9 au 26 dont 9 jours d’insolation continue.

  

Faits marquants

- Le fait le plus marquant de ce mois est cette longue période de temps sec et ensoleillée. En effet cela faisait plus de 10 ans que l’on avait pas observé une série de 25 jours consécutifs sans pluie, la plus longue période sans pluie à Albi observée a duré 39 jours et a débuté le 26 août 1985.

   

Source : Météo France

   

   

   

AVRIL 2003

Caractère dominant du mois

Les quelques séquences pluvieuses de ce mois d’avril ne suffisent pas à combler le manque d’eau. Le déficit de pluviométrie se situe autour de 50%, plus important dans la zone de montagne où il atteint 61% à Lacaune. Côté température, c’est la douceur qui domine avec des moyennes supérieures de 2 degrés à ce que l’on peut attendre en Avril. Avec 44 heures au dessus de la moyenne, l’insolation est aussi favorisée par les conditions climatiques.

  

Précipitations

Le manque de pluie se fait sentir dans tout le département. De la plaine à la montagne, les précipitations sont au moins inférieures de moitié aux moyennes d’un mois d’Avril.
On atteint un déficit de 66 % au Séquestre, de 61% à Lacaune, 53% à Montredon-Labessonnié.

2003-04.png

    

Températures

Les thermomètres affichent de la douceur avec +2 degrés d’excédent de température en moyenne.
Les premiers jours du mois sont frais, il gèle entre le 4 et le 7 avril; jusqu’à -3.5 à Murat le 4, -3 degrés à Lacaune le 7, entre 0 et -1 degré dans la plaine. La fin du mois est très douce, de 3 à 5 degrés au dessus des normales saisonnières.

  

Insolation

Excédentaire, rien d’étonnant compte tenu des conditions météorologiques de ce mois d’Avril. 25% de soleil en plus (218 heures au lieu des 175 heures d’un mois d’avril moyen).

  

Faits marquants

- Un coup de vent d’Autan le 14 avril balaye le département à plus de 100 km/h avec des pointes à plus de 130 km/ dans le Ségala, au pied de la Montagne Noire.
- La « sécheresse » des mois précédents se poursuit, les déficits hydriques se creusent tant en montagne qu’en plaine.

   

Source : Météo France

   

   

   

MAI 2003

Caractère dominant du mois

Ce fut un mois normal au point de vue ensoleillement où des périodes ensoleillées alternent avec des périodes faiblement pluvieuses, exceptées les fortes pluies orageuses des 19 et 24 juin. A partir du 28 mai, s’instaure une période chaude. Il n’y eut pas de valeurs records en température ou précipitation journalières. Mois que nous pouvons globalement qualifié de sec et de chaud, surtout en fin de mois.

  

Précipitations

Les précipitations sont déficitaires sur les 3 décades avec un déficit mensuel atteignant les 72% à Albi Le Séquestre. Il y eut une séquence pluvieuse importante du 06 au 8. Le 11 et 16 : Passage rapide de zones pluvieuses.
Le 19 au soir les orages éclatent suivis de pluies les 20 et 21.
Nouvel offensive des orages le 24 qui donneront de manière similaire des pluies les 25 et 26. Le 28, des averses parfois orageuses eurent lieu, plus rares le 31. Il a plu le plus sur le mois à Saint Pierre de Trivisy avec 73,1 mm et le moins à Albi avec seulement 26,8 mm.

2003-05.png  

  

Températures

A Albi Les températures moyennes décadaires et mensuelles ont toutes un écart aux normales positif :
+ de 2°C sur le mois au point de vue maximales ! Il a fait le plus froid à Lacaune avec seulement 1.3°C le 01 mai et il a fait le plus chaud à Burlats le 23 avec 34,1°C.

  

Insolation

La durée d’insolation, mesurée sur Albi à été de 91 h sur le mois soit 8 % supérieure à la moyenne avec 4 jours d’insolation continue dont 3 en troisième décade. Ce fut la 2ème décade qui bénéficia du plus fort ensoleillement avec un excédent de 38%.

  

Faits marquants

- Le fait marquant est le temps sec avec seulement 6 jours de pluie observés à Albi (proche du record toujours détenu en 1998 avec 5 jours de pluies (période 1976-2002)), 10 jours de pluies à Murat sur Vèbre.
- C’est le vent d’Autan qui a soufflé le plus fort, à Labruguière avec 101 km/h enregistré le 04 mai.
   

Source : Météo France

   

   

   

JUIN 2003

Caractère dominant du mois

Ce mois de Juin pulvérise les records de températures et rivalise avec les mois de Juillet et d’Août les plus chauds.
Sur une grande partie du Tarn, Juin accentue le déficit en eau qui a débuté en février. Le bilan est cependant très irrégulier, suite aux fortes pluies du 5 sur Castres et Lautrec, puis du 16 sur Lavaur.

  

Précipitations

Le contraste est important entre un déficit mensuel de plus de 90% qui affecte les Monts de Lacaune et un excédent qui atteint 180% sur le Vaurais et le Castrais.
Juin n’a connu que 3 épisodes pluvieux généralisés mais très irréguliers :
le 1er, le 5 avec un noyau de très fortes pluies sur la ville de Castres, puis le 16 avec une forte intensité sur l’Ouest du département, en particulier sur Lavaur et Puycelsi.

2003-06.png  

  

Températures

Avec 20 jours à plus de 30°C à Albi, ce mois de Juin est digne des mois de Juillet et d’Août les plus chauds. La température est même souvent caniculaire entre le 10 et le 14 puis entre le 20 et le 24.
Les températures maximales affichent jusqu’à 7°C d’excédent et hissent les records absolus de juin entre 38,5 et 39,5°C sur la plaine tarnaise le 21.
Juin connaît aussi les nuits les plus chaudes, tous mois confondus, avec 14,7°C de moyenne à Lacaune, 17,2° C à Lavaur.

  

Insolation

Le soleil a brillé plus de 10 heures par jour à 16 reprises... donnant un excédent mensuel de 20% à Albi.

  

Faits marquants

- Ce mois de Juin fut donc exceptionnellement chaud et irrégulièrement pluvieux, c’est à dire soit trop, soit pas assez selon les secteurs.
- Un petit mot du vent pour terminer : Sur le Causse de Labruguière, le vent d’Autan a soufflé 7 fois à plus de 60 km/h, contre 5 en moyenne. Sinon, le vent a été généralement faible, excepté les rafales sous les orages.
   

Source : Météo France

   

   

   

JUILLET 2003

Caractère dominant du mois

Nouveau mois très chaud et très sec, proche des valeurs records que ce soit pour la sécheresse, la canicule ou l’ensoleillement.

  

Précipitations

Les précipitations sont rares et peu abondantes durant ce mois avec des cumuls allant de 0.4 à 16 mm. Le Gaillacois et le Rabastinois ont reçu entre 1 et 2 mm de pluie. Seuls les Monts de Lacaune et l’Albigeois grâce à quelques averses ont eu plus de 10 mm d’eau ce qui reste très faible pour un mois de Juillet.
A noter la durée des précipitations à Albi qui n’est que de 7 heures en tout contre 30 heures en moyenne.

2003-07.png  

  

Températures

Les températures sont nettement au dessus des valeurs normales avec un pic de canicule les 12 et 13 où la barre des 40°C est atteinte en de nombreux endroits.
Il s’agit du second mois de juillet de plus chaud après juillet 83 à Albi avec une température moyenne quotidienne proche de 32°C.

  

Insolation

Avec 9 jours d’insolation continue et un total de 340 h de soleil, ce mois de juillet est le plus ensoleillé depuis 1976 avec 83 heures de soleil en bonus par rapport à la moyenne.

  

Faits marquants

- Le fait marquant principal est la poursuite de la sécheresse et de la canicule durant ce mois quasi sec mis à part deux orages les 14 et 23.
Et ce n’est qu’un début avec le mois d’Août qui va suivre...
   

Source : Météo France

   

   

   

AOÛT 2003

Caractère dominant du mois

Encore un mois très chaud et très sec.

  

Précipitations

La sécheresse se poursuit et s’aggrave. Le déficit moyen sur le mois ressort à 50 % et les orages, parfois violents, ne changent rien à cet état de fait. La deuxième décade du mois est particulièrement sèche avec sur Albi seulement 7% des précipitations habituelles.

2003-08.png  

  

Températures

Les records de température sont battus. Il fait 41.4°C de maximum le 12 Août à Albi, 43°C à Castres le 13 et jusqu’à 37°C ce même jour à Lacaune à 805 m d’altitude.
Cette canicule est durable avec 25 jours à plus de 30°C à Albi et 15 durant lesquels le thermomètre dépasse les 35°C.
C’est le mois d’Août le plus chaud depuis le début des mesures sur Albi avec une température moyenne à 27.1°C (précédent record 24°C en 1997).

  

Insolation

Ce mois est particulièrement ensoleillé avec un excédent de 27% par rapport à la normale.

  

Faits marquants

- Hormis les records de températures qui sont pulvérisés, les faits marquants de ce mois sont les orages.
- Les dates à retenir sont celles du 07, du 17, du 24 et surtout du 28. Ce jour-là de nombreuses chûtes de grêle sont signalées, en particulier dans le Gaillacois et sur la région de Brassac, occasionnant des dégâts.
   

Source : Météo France

   

   

   

SEPTEMBRE 2003

Caractère dominant du mois

Nous avons eu droit à un mois chaud avec une pluviométrie dite normale. Seulement 7 jours de temps de pluies à Albi dont trois sous des coups de tonnerre !
Les perturbations atlantiques furent rares et ce fut plutôt la période ensoleillée et très douce du 12 au 21 qui pris le devant de la scène, que nous pouvons qualifier modestement ici d’été indien tarnais.

  

Précipitations

Comparaison plaine-montagne :
A Albi, il est tombé 61 mm sur le mois, 100 mm à Lacaune.
Les extrêmes :
La précipitation mensuelle la plus basse a été atteinte à Réalmont avec seulement 32 mm et il a plu le plus à Murat sur Vèbre avec 149mm dont 94.2 mm sur la seule journée du 30.

2003-09.png  

  

Températures

Globalement les températures minimales, maximales, moyennes, décadaires et mensuelles ont encore 1°C de plus que la normalité !
Il y eut une vingtaine de jours chaud dont deux de très chaud, dépassant les 30°C les 18 et 21.
A Albi, poste de plaine, il a fait :19.3°C de température moyenne mensuelle et 15.2°C de valeur mensuelle à Lacaune, poste de montagne.
Les extrêmes :
Il a fait le plus chaud dans le Castrais avec une égalité parfaite entre Castres-Navès et Burlats avec 32,3°C le 17.
Alors qu’il a fait le plus froid à Lacaune avec 3.8°C le 24.

  

Insolation

Le soleil a brillé durant 228 heures sur le mois ce qui est 10 heures de plus que la normale.

  

Faits marquants

- Pas de vitesse de vent supérieure aux 100 km/h Vitesse maximale par vent d’Autan le 04 à Dourgne avec 97 km/h.
- A noter les 4 jours d’orage à Rabastens.
- Pas de Grêle signalée sur le Réseau Climatologique d’Etat.
- La période du 12 au 22 est remarquable par son ensoleillement et ses températures maximales restant au-dessus des valeurs de saison.
   

Source : Météo France

   

   

   

OCTOBRE 2003

Caractère dominant du mois

Après deux premières décades bien ensoleillées, chaudes et peu arrosées, sur la plaine du Tarn, la fin du mois inverse nettement la tendance.
Finalement, octobre apporte une léger excédent de pluie, un bilan de température inférieur d’environ 1 degré à la moyenne et un petit manque de soleil.
Le vent d’Autan est bien présent tout au long du mois, soufflant à 12 reprises à plus de 60 km/h sur le Causse de Labruguière, contre 8 en moyenne.

  

Précipitations

Jusqu’au 18, de larges périodes de beau temps encadrent quelques passages pluvieux généralisés, le 4, les 7 et 8, le 13, le 17. Excepté sur le relief de la Montagne Noire aux Monts de Lacaune, et leurs abords, les 2 premières décades sont déficitaires.
A partir du 19, les journées de mauvais temps sont plus fréquentes. Le 22, les pluies sont orageuses.
La 3ème décade est partout très arrosée et donne au total un mois quasiment normal côté pluie.

2003-10.png  

  

Températures

Le mois commence dans une ambiance encore estivale, mais la pluie du 4 fait baisser le mercure pendant quelques jours, en particulier en montagne.
Du 9 au 20, les températures sont à nouveau très agréables et les 2 premières décades affichent un excédent d’environ 1 degré sur toute la plaine tarnaise.
La fin du mois est ensuite fraîche, avec plus de 4 degrés de déficit par rapport à la moyenne et sur l’ensemble du département.
Le 25, la température minimale atteint même des records de froid, entre -1,5 et -5,5 degrés.

  

Insolation

Malgré 2 premières décades légèrement excédentaires, octobre n’apporte pas tout à fait son quota d’ensoleillement, soit 94 % de la moyenne sur l’albigeois.

  

Faits marquants

- Octobre nous aura fait passer de l’été à l’automne…. C’est le premier mois « frais » depuis février, après les excès de cet été.
- Tout comme septembre, le mois d’octobre apporte un léger excédent de pluie, qui ne permet pas de combler le déficit marqué depuis le mois de février.
   

Source : Météo France

   

   

   

NOVEMBRE 2003

Caractère dominant du mois

Ce mois de Novembre 2003 est marqué par une douceur assez constante tout le long du mois. La première décade fut particulièrement printanière avec une temps sec, doux et très ensoleillé. Ensuite un temps doux et humide s’ installe avec une alternance de perturbation océanique et de pluies cévenoles notamment les week-end du 15-16 et du 21-22 avec respectivement 100 et 200 mm de pluie à Murat/vèbre.

  

Précipitations

Après un début de mois plutôt sec le déficit se comble avec une dernière décade très pluvieuse, représentant plus des 2/3 des pluies mensuelles.
Sur le département, les pluies sont normales ou légèrement excédentaires en plaine excepté sur les versants méditerranéens du relief touchés à plusieurs reprises par les pluies cévenoles.

2003-11.png  

  

Températures

La première décade est marquée par un temps sec et ensoleillé engendrant des températures matinales un peu fraîches mais un grande douceur en journée.
Ensuite, c’est le vent d’Autan qui dicte sa loi avec des nuits extrêmement douces lorsqu’il souffle (le 16, 22 et 23 à Albi).
L’excédent en température s’élève à environ 2°C par rapport à la moyenne à Albi sur la totalité du mois.

  

Insolation

Le très fort excédent d’insolation durant la première décade (+66% et 3 jours d’insolation continue) a permis de maintenir sur le mois une durée totale de soleil légèrement supérieur à la moyenne malgré une fin de mois plutôt nuageuse (-43% pour la troisième décade).

  

Faits marquants

- Mis a part le début du mois très doux, sec et ensoleillé, le principal fait marquant de ce mois est la succession d’ épisodes de pluies cévenoles durant trois week-end consécutifs alors que le temps était plutôt sec et agréable en semaine.
- Ces précipitations ont donné respectivement 62 mm les 8-9, 113 mm les 14-15 et 200 mm du 21 au 23 à la station de FRAISSE-MURAT soit plus de 90 % des pluies du mois tombées le weekend !
   

Source : Météo France

   

   

   

DÉCEMBRE 2003

Caractère dominant du mois

Ce mois de décembre 2003 se caractérise principalement par l’abondance de ses précipitations en toutes régions tarnaises avec pour conséquence des inondations sur Albi et Gaillac.
C’est un mois plus chaud que la normale et, malgré l’abondance des précipitations, c’est un mois légèrement plus ensoleillé que la normale.

  

Précipitations

Premier, et principal fait marquant de ce mois de décembre, les fortes précipitations qui s’abattent sur le département au cours de la journée du 03 et dans la nuit suivante. Il tombe ainsi autour de 80 mm dans la région de Castres et 60.8 mm à Albi en moins de 24 heures, valeurs supérieures à la normale mensuelle.
Au total il pleut 14 jours au cours de ce mois de décembre et l’excédent enregistré est très important (de l’ordre de 120 % dans l’Albigeois).

2003-12.png  

  

Températures

Il gèle à 9 reprises sur Albi au cours du mois, mais les températures ne descendent pas au dessous de -2.8°C. Le minimum absolu du mois est enregistré à Murat-sur-Vèbre avec -6°C le 23.
C’ est un mois partout plus chaud que la moyenne avec deux premières décades douces suivies d’ une troisième plus froide. La maximale du mois est enregistré à Lautrec le 6.

  

Insolation

L’insolation est excédentaire de 10 % avec 10 premiers jours bien ensoleillés, les 10 suivants normaux et les 10 derniers déficitaires.

  

Faits marquants

- Précipitations diluviennes le 03 et la nuit suivante, suivies d’ un coup de vent d’Autan fort, principalement dans la partie Est du département.
- On enregistre ainsi 126 km/h à Muratsur-Vèbre le 04 au matin, 118 km/h à Tanus et 104 km/h à Labastide-Rouairoux en début de matinée.
   

Source : Météo France